vendredi 25 août 2017

La Chine - Travaux dirigés 2017

  • TD n°1 : Fortes densités sur une portion minoritaire du territoire
    • 9,6 millions de kilomètres-carrés - dont 40 % totalement vides d'habitants permanents - font de la Chine le quatrième pays le plus vaste de la planète, sauf si l'on ajoute Taïwan au continent (les Etats-Unis, 9,63 millions de km²).
      • L'Inde a t-elle déjà dépassé la Chine en nombre d'habitants ? => Lourdes interrogations géopolitiques (lien
    • Organisation géographique entre Chine du riz et Chine du blé, la civilisation ancienne chinoise s'étant adaptée aux contrastes climatiques du Milieu (carte)
    • Histoire d'une unification ethnique et linguistique qui a commencé avec Homo Sapiens (lien), en liens constants avec le reste du monde. En témoignent les grands courants religieux précocement répandus en Chine (lien) : de malheureuses erreurs d'interprétation en ont découlé (lien).
    • Marges et minorités linguistiques.
      • Synthèse de l'université de Laval (Québec)
      • Les Chinois, onglet de blog à visiter, surtout pour les posts les plus anciens. Ceux qui suivent se retrouvent dans les TD à venir... (lien)


  • TD n°2 : L'expérience communiste chinoise
    • A la suite de la proclamation de la République Populaire, le 1er octobre 1949, Mao lance le pays sur la voie du développement - par l'agriculture - et de l'autarcie (lien).
      • En 1958 commence le Grand Bond en Avant (lien) qui le marginalise au sein du parti.
      • Grâce à la Révolution culturelle Mao reprend la main temporairement (1966-76). Synthèse (lien)
      • 60 millions de morts et une pyramide des âges à trous (lien)
    • L'amnésie collective (Mao victorieux?) s'étend aux événements de la place Tiananmen (1989). L'embrigadement, comme modèle économique : Le faucon et la pomme.
    • Propagande et classe moyenne, un cocktail explosif en matière de stabilité sociale. En 2009, pour le soixantième anniversaire de la RPP, l'incohérence éclatait (lien).
    • Moderniser sans desserrer les verrous fermant toute perspective pour l'homme de la rue. Peut-on séparer libertés politiques et libertés économiques (lien) ? Murong Xuecun pense qu''Il manque un remède à la Chine" (lien)

  • TD n°3 : Les grands travaux, envers et contre tout. Faire des Chinois un peuple libre et heureux [la méthode choisie fut le socialisme
    • Le travail non rémunéré, ou la part obscure des prisonniers de droit commun : le laogai ou goulag chinois [Vrai cosmétique et faux médicaments].
      • Mai 2012, une famille américaine découvre, ébahie un message de secours venu d'une prison-école.
      • En 2017, on compterait entre 3 et 4 millions de prisonniers [source]. Comme aux Etats-Unis avant la guerre de Sécession, le travail servile concurrence le travail salarié.
    • L'agriculture irriguée dans les steppes a produit une hausse médiocre de la production céréalière, davantage portée par la mécanisation des meilleurs terroirs.
      • L'installation forcée de Hans et la lutte contre les 'contre-révolutionnaires ethniques' a déséquilibré la province (lien). 
      • En Mongolie intérieure, le résultat obtenu est une désertification avec soumission des sols à l'érosion éolienne. Depuis près de 40 ans, Pékin tente d'opérer une opération inverse, longue, coûteuse et à l'issue incertaine (lien).
    • Méga-barrage sur le Yangzé (contexte) et autre détournement continental...
      • Un aménagement majeur sur le plus long fleuve chinois : Les Trois-Gorges, profondes désillusions à venir ! (1er et 2ème épisode). Enthousiasme en France pour l'achèvement du barrage, en 2008, avec son lac de retenue 'de la taille de la Suisse' (lien). Ce projet n'aurait pu voir le jour sans la collaboration d'entreprises occidentales.
      • Transporter l'eau sur des milliers de kilomètres renvoie à un vieux rêve réalisé à l'époque impériale : le Grand Canal. Le but est désormais de transférer l'eau d'un bassin versant à l'autre [Singe en hiver, journaliste en été].
    • Une passion inchangée pour les grands projets d'infrastructures, peu regardante sur le coût humain :
      • Le port de Tianjin, hier occidentalisé (lien), aujourd'hui en pleine fièvre de construction (lien). Mais une explosion de forte intensité (en août 2015) ayant tué 165 personnes, a  révélé l'envers de la médaille...
      • De la ligne Pékin-Lhassa (train) inaugurée en 2006 (lien) jusqu'à l'aventure aérospatiale. Les taïkonautes iront-ils les premiers sur Mars ? Pour l'heure, la troisième sonde du monde à avoir aluni est chinoise (lien).




  • TD n°4 : Pollution et soumission aux risques naturels
    • Les industries subventionnées sont certes libres de toute contrainte; elles l'ont été longtemps, en tout cas. 
      • Il faut rappeler que cette situation résulte d'un choix effectué à l'époque de Mao. Tous les avertisseurs sont au rouge, qu'il s'agisse de l'air, de l'eau ou des sols
      •  Faut-il regretter la contrainte autarcique [Propreté d'hier et saleté d'aujourd'hui] ? Certains oublient qu'il existait des usines polluantes : dans l'armement, par exemple.
    • La négligence des besoins du consommateur n'est pas fortuit. Il s'explique par l'idéologie communiste, le corps social étant guidé par le PCC dans la voie du progrès. Ce dernier est censé incarner le peuple : ses décisions visent à contenter un groupe collectivement, et non comme une somme d'individus (ou d'agents).
      • L'extension rapide des surfaces urbanisées s'effectue systématiquement au détriment des villages : exemple à Wukan. Les maisons-clous témoignent également du destin des quartiers historiques faisant obstacle aux projets du parti (source).
      • Dans le vide idéologique résultant, ne subsiste que la course cynique au profit individuel, la course à la survie : L'or, les prostituées et une bulle dans le ciment.
    • Les normes environnementales en Occident ont dopé les industries polluantes en Chine. L'Union Européenne a élevé les niveaux de protection de l'air, de l'eau et des espèces naturelles; elle a recherché la santé et le bien-être des citoyens (source).




  • TD n°5 : Une démographie vacillante
    • La situation médicale est paradoxale en Chine. Le corps médical a un niveau moyen satisfaisant, avec des équipes de spécialistes remarquables, mais l'état de santé général de la population laisse à désirer
      • Une spécialité reconnue - et sulfureuse (lien) - dans la transplantation d'organes.
      •  La diffusion du sida, mal évaluée et lourde de conséquences [Pas de latex, mais du plastique]. Ursula Gauthier a enquêté sur les transfusions sanguines dans le Henan (lien)...
      • La population vieillit, le nombre de malades atteint par le cancer augmente rapidement (lien) et l'espérance de vie stagne (lien), entraînant des conséquences importantes en terme de dépenses médicales... 
    • Hygiène de vie et niveau de protection individuelle encore caractéristique d'un pays en voie de développement
      • Consommation de tabac en progression : un paquet par Chinois et par jour est la moyenne calculée en 2013 (lien).
      • Accidentologie. Sur la route, l'OMS estime à 260.000 le nombre de tués par an en Chine (lien).
  • TD n°6 : Montée des revendications sociales et économiques (à défaut de revendications politiques ?)
    • Le printemps de Pékin, (juin 1989). Manifestation et répression...
      •  La capitale de la Chine communiste (à la place de Nankin) et la construction de la place : destruction d'une partie de la ville tartare sur décision de Mao (lien).
      • La mort de Hu Yaobang et l'arrivée des étudiants (lien). Retour à l'ordre au bilan imprécis (lien).
    • L'augmentation moyenne du PIB par habitant (lien) cache de grandes inégalités :
      • Dans les grandes villes en particulier, la vie citadine est trop coûteuse pour la majorité des Chinois (source). Les logements (lien) ou la prise en charge en cas de maladie (lien) restent hors de portée pour la majorité.
      • Le poids du parti dans l'accroissement des injustices, s'ajoute à une difficulté : celle de contrôler les tensions sociales (lien). Retour sur le scandale du lait à la mélamine (lien)... Le beurre, l'argent du beurre et la crémière.
      • Falun gong, secte pourchassée par le régime. L'argument officiel montre un certain désarroi idéologique (lien).
    • Les promus de la classe moyenne et l'isolement des dissidents :
    •  


  • TD n°7 : Mégalopoles sous étroite surveillance.
    • La peur d'un exode rural incontrôlable est ancienne (avant 1949)
    • Dans les années 1930, SHANGHAI, métropole cosmopolite était promise à un brillant avenir [Les brigands sont éternels] Pourtant...
      • Aujourd'hui une ville tentaculaire (dossier complet), à plusieurs facettes; le Huangpu a cessé d'être l'artère principale de circulation des marchandises (plan).
      • L'accroissement des banlieues, pour cause de gentryfication du centre de Shanghaï : Shanghaïens, jamais trop plaints.
    • Investisseurs contre mingongs 
      • L'éclatement de la bulle immobilière menace. Mais il n'y a de fait rien de bien nouveau dans un pays où l'épargne ne trouve pas d'issue en dehors de la bourse : Shanghaï sur un air de Dubaï. La seconde relance par l'ouverture des vannes du crédit repose sur des bases fragiles : point de situation.
      • Les travailleurs pauvres (mingongs) vivant en ville ne bénéficient pas des avantages des citadins. Les paysans-ouvriers n'ont pas de permis de résidence : le hukou. La prostitution menace (lien)...



  • TD n°8 : Une économie dépendante du prix des matières premières.
    • Le port de Tianjin (images au-dessus) - plan - l'extension des implantations rattrape l'aire urbaine pékinoise en expansion.
      • Les besoins en charbon, fer et hydrocarbures grandissent (importations)
      • Les produits transformés destinés à l'exportation sont embarqués sous forme de containers (lien)
      • Dans quelle mesure les Chinois profitent-ils de ces échanges ? Bien plus pour les nuisances que pour les contreparties positives (lien)
    • Le secteur agricole et les marchés internationaux
      • Propriété privée corsetée, grandes structures collectives plus ou moins intensives et besoins grandissantes avec une population de plus en plus citadine (synthèse)
    • La Chine subit à la fois les conséquences du gonflement de bulles de valeur (retour des spéculateurs) et d'une inflation des produits alimentaires + biens de consommation
      • La pénurie de matières premières et de produits semi-finis génère une activité financière spéculative (lien) : portrait-robot du petit malin... 
      • A la veille d'une chasse aux spéculateurs, après la reconduction de Xi Jinping et la clôture du 19ème Congrès (lien après) ?
      • La main d'œuvre vient à manquer sur les littoraux (lien), les prix du sable et du ciment augmentent (60 % de la consommation mondiale), entraînant la hausse de l'immobilier
      • A Kangbashi, on attend encore les habitants : Après l'aïl, ouïlle !