vendredi 31 août 2012

Cours - 'Les Etats-Unis'

Examen final
________________________

Les minorités montantes (lien)
Chroniques d'octobre - novembre (lien)
L'indépendance énergétique des Etats-Unis (lien)
Evolution du nombre de grands électeurs de 1960 à 2008 (carte)
La réélection paradoxale d'Obama (carte)


1/9 Les Etats-Unis vieille jeune nation
  • Un melting pot qui pourrait remettre en cause la prééminence de l'anglais (lien).
  • A l'origine, en Virginie (lien)
  • La démocratie en Amérique, revue et corrigée (lien)
  • La rupture-refondation de la guerre de Sécession (lien)
  • L'éternelle décadence (lien)
  • Le crime organisé, illustration de la montée en puissance des EU (lien)
  • Mafia, suite et fin ? (lien)
2/9 L'Amérique du nord-est
  • Vieillissement (lien)
  • Pennsylvanie. Fermeture des mines de charbon (lien).
  • Restent les gaz de schiste (lien). Les opposants sont résolus : voir le documentaire Gasland (lien) !
  • Les bénéfices attendus sont difficiles à évaluer (lien)...
  • Detroit, ses émeutes raciales en 1967 (lien). Le déclin (lien). 
  • Résurrection ou mirage pour les gogos ?
" Le reportage d'Arte arrive avec grande intelligence à mêler les films d'archive témoignant des espoirs premiers de 'Motor City' (2 millions d'hab à l'apogée, 700 000 aujourd'hui), l'histoire des friches industrielles, le déclin des quartiers d'habitations, l'activité des artistes conceptuels s'inspirant des ruines urbaines et enfin la misère des Noirs-Américains.  
Les points remarquables ? La dégradation accélérée de la ville depuis une dizaine d'années à cause de la flambée du prix des matières premières : les pillards arrachent tout ce qui n'est pas entretenu, tout particulièrement le métal. 80 % des habitants sont Noirs, descendants des victimes de la ségrégation qui ont fui le Sud à partir des années 1930. En 1943, les grandes émeutes raciales ont provoqué la mort de 34 personnes à Detroit : essentiellement des Noirs. Beaucoup d'enfants sont éduqués aujourd'hui par leurs grands-parents à Detroit. Les années 80 ont été un tournant : le crack, la prison de masse, l'éclatement des cellules familiales et les illusions de l' "Entertainment". Dans les dernières minutes, l'expérience des jardins maraîchers allègent un peu le ton...  
L'usine Packard, un ancien abattoir, le stade de base-ball, le théâtre transformé en parking, la gare centrale (1913) désaffectée depuis 1988. Une mention spéciale pour le 'jardin des dieux' recréé à partir de douze piliers de béton montant vers le ciel, comme des gigantesques piédestaux. Le plafond est tombé par terre. L'artiste a complété le décor 'naturel' en y posant douze coques de télévision. On ne peut me soupçonner d'empathie par principe. Mais là, quelque chose se passe devant les caméras.
Alors, des erreurs sont commises, essentiellement à cause des témoins interrogés. Certains sont ignorants, d'autres se leurrent. Quelques exemples, qui ne remettent pas en cause l'intérêt du documentaire...  
(1) Le déclin de l'industrie automobile américaine n'est pas "la faute" des petits voitures japonaises ou européennes : un comble d'avancer cet argument tellement entendu dans le sens inverse !  
(2) Les utopies règnent, parfois de façon pathétique : les Noirs-Américains ne sont pas des Africains. Et l'Afrique n'a rien à voir avec l'artiste que l'on voit créer des masques tirés de Tintin au Congo. 
(3) Un peu plus loin, on bute sur des habitants qui croient pouvoir sauver Detroit simplement en se retroussant les manches... Or la génération spontanée n'existe pas : la ville doit être refondée, avec un plan global. La pierre est dans le jardin des hommes politiques ! " Google+
    3/9 Les Etats-Unis : de l'énergie, des grands travaux et des infrastructures
    • La crise de 1929 (vidéo) précède la grande dépression et ses barrages : exemple avec le Hoover dam (vidéo)... Derrière la mythologie, il y a des faits analysés par le Nobel Paul Krugman (lien)
    • La géographie des matières premières énergétiques : déplacement de l'est vers l'ouest (lien)... 
    • L'électricité est produite à partir des barrages, puis des centrales thermiques. Dans les années 1980, le charbon revient en force (lien). Cela amène un étirement des réseaux, et leur fragilisation.
    • Le nucléaire semble retrouver un certain attrait (lien), mais doit justifier de sa non-dangerosité
    • Vieillissement de la population et littoralisation touchent désormais les Etats-Unis. Illustration en Floride (lien).
    • Grands travaux, le retour (lien) ?
    • La dette (lien)...
    4/9 Les Etats-Unis et le risque naturel
    • Le risque volcanique [carte]. Crater lake : le parc national (lien) et son éruption ancienne (lien). La dernière éruption est celle du mont Saint-Helens le 18 mai 1980 (archives et lien ). Demain, le mont Rainier (lien) ?
    • Le risque sismique : outre la Californie, une grande partie de l'ouest des Etats-Unis est concernée. Jusqu'en Alaska : Anchorage, 1964 (lien et photos).
    • Le risque climatique [carte des températures et des précipitations]: vagues de froid, vagues de sécheresse [ou dust bowl en 1930-34 (lien)], tornades (localisation et mécanisme). Il reste que les cyclones frappent plus que d'autres l'imagination [tracés principaux (carte)] : il y a un avant et un après Katrina (lien).
    • Les risques secondaires : avalanches, glissements de terrain et incendies...
    • Les inondations du Mississippi (lien)
    5/9 (Im)puissance agricole et problématique rurale
    • Les Amérindiens (carte) Mal intégrés et souffrant de pathologies sociales [Cf étude canadienne sur le Syndrome d'alcoolisation foetale (2003); le cas des peuples installés aux E.U apparaît dans les pages 21 et suivantes] 'Sauvés' (?) parfois par des ressources (tourisme ou mines) qui accentuent leur repli communautaire. Les transferts de richesse prévus dans la loi (exemple au Canada) transforment les chefs traditionnels en patrons. Le tout sous la surveillance d'un Bureau des Affaires Indiennes décrié (source).
    • Le déclin ancien des densités rurales, y compris dans la vieille Amérique du nord-est (carte). Il se poursuit, malgré l'arrêt de l'exode rural (exemple du phénomène de littoralisation). Le monde citadin est étranger : privé de contact avec le monde animal, sans compréhension de la chaîne alimentaire. La campagne récréative (carte des parcs nationaux) retourne surtout à l'état naturel : ensauvagement ? Deliverance (le duel).
    • Des agriculteurs isolés (feedlots et ranch), subventionnés, peu nombreux, mais au centre du secteur agro-alimentaire. Les ambiguïtés de l'agro-industrie (lien), déjà pointées du doigt par les écologistes (carte de la désertification).
    • Persistance du mythe du Far West ? Pour les touristes (lien) ou les nostalgiques du rodéo (lien) ? En tout cas, Little Big Horn est à vendre : tout un symbole (lien)... !
    6/9 Les Américains déclassés


    "" [...] Le président américain se lève à 7 heures. Il fait tous les jours une heure entière de gymnastique. "Sinon, on craque", a-t-il assuré au journaliste et écrivain Michael Lewis qui l'a suivi pendant des mois pour Vanity Fair. Cardio un jour, poids le lendemain. [...] Obama donne des leçons à ses anciens collègues du Congrès, comme s'il était toujours le prof de droit dans sa salle de classe de Chicago : conseils d'écriture, recommandations sur la manière optimale de serrer la main de l'électeur (toujours le regarder dans les yeux). Un ton qu'il adopte aussi avec ses collègues chefs d'Etat. Quand l'un d'eux lui résiste, Obama lui parle comme le font "les pères lorsque les enfants les déçoivent", selon l'expression de Robert Gibbs, son ancien porte-parole [...]  
    [...] L'ancien prof de droit constitutionnel agace les notables. Il consulte à peine les "éléphants" de la diplomatie américaine. Son équipe, des jeunes issus de son staff au Sénat, se soucie peu des barons de l'époque pré-Internet. [...] Les chefs d'Etat présents cette année à l'assemblée générale de l'ONU ? Il n'en a reçu aucun : ça aurait fait trop de jaloux et il était pris par la campagne. Il a froissé nombre de donateurs, dépités de ne même pas avoir reçu une invitation à un dîner d'apparat à la Maison Blanche. "Il est tellement sûr de lui qu'il ne lui vient pas à l'esprit que les autres ont besoin d'entendre : "Bon travail"", dit l'un de ses anciens collaborateurs. [...] 
    L'establishment washingtonien désapprouve bien sûr le clan de Chicago. Comment le président peut-il dîner tous les soirs en famille plutôt que tisser des liens dans les cocktails ? Ou aller jouer au golf avec Marvin Nicholson, un ancien caddy, paré du titre de "directeur des voyages", plutôt qu'avec des présidents de commissions sénatoriales ? Les caciques assurent qu'il s'agit d'une faute politique.  [...] De son côté, John Boehner a raconté qu'il s'était senti un rien décalé pendant la négociation à la Maison Blanche : "J'étais avec mes cigarettes et mon verre de vin. Obama avec ses Nicorette et son thé glacé."Par rapport à ses prédécesseurs, le président américain apparaît distant, cérébral. Il n'a jamais cessé d'être l'écrivain qu'il voulait être.  [...]  Pour corriger l'impression de froideur qu'il dégage, Obama court les émissions populaires de l'après-midi où on pose des questions plus intimes que dans les talk-shows politiques. La plus grande erreur de perception à son égard ? "Que je suis détaché, comme Spock [le personnage de "Star Trek"]. Ou très analytique, répondait-il en décembre 2011 à l'inusable animatrice Barbara Walters (83 ans). [...]  
    Pour compenser le gouffre culturel qui sépare Obama, intellectuel buveur de thé, des milieux populaires, les conseillers en image ont travaillé. Le président n'apparaît plus qu'avec une bière à la main. Il laboure l'Ohio, terre de cols bleus, avec une chemisette digne du catalogue de Walmart, l'équivalent américain de Carrefour. Il a des arguments de fond, bien sûr. Le chômage est tombé à 7 % dans cet Etat, et cela grâce à l'une des grandes décisions stratégiques de sa présidence : le sauvetage de l'industrie automobile. Mais la perception fait tout. [...]  
    Cible fétiche du Tea Party, le président travaille à rappeler constamment qu'il est chrétien et non musulman, comme s'obstinent à le penser 18 % des républicains, selon un sondage Gallup de juin. Et comme a semblé le croire aussi Madonna - qui s'en est défendue depuis - lors d'un concert le 24 septembre à Washington, même si c'était pour se féliciter qu'un "musulman noir" occupe la Maison Blanche. En février 2012, au National Prayer Breakfast, un rassemblement annuel de quelque 3 000 personnes (membres du Congrès, diplomates, dignitaires étrangers), le président américain a laissé entrevoir un pan de sa vie spirituelle – dont il n'a manifestement pas parlé au journaliste qui a détaillé son compte à rebours matinal pour Vanity Fair. "Je me lève le matin et je dis une brève prière. Je passe un petit moment à lire les Ecritures et les dévotions." Sa politique, dit-il, est directement inspirée de l'Evangile. S'il défend les pauvres et les plus vulnérables, face aux compagnies d'assurances et aux institutions financières, c'est qu'il "croit au commandement de Dieu d'aimer son prochain comme soi-même". [...]   
    • L'égalitarisme, au coeur du contrat social américain (lien), et pourtant directement menacé par l'augmentation de l'écart entre bas et hauts revenus : Les-crises
    • L'Amérique underwater : chômage et prêts immobiliers à rembourser. En dehors du nord-est, le vieux Sud et ses 'néo-confédérés' (lien). Bernie Sanders a fait sensation au Sénat (vidéo)
    • L'insécurité (ressentie ou réelle) et la morale. La question sensible de la peine de mort. La NRA et ses fidèles (lien). 
    • Le mouvement Tea party (lien) ne pointe t-il pas les failles de l'Etat lui-même (lien) ?
    7/9 Périurbanisation et homogénéisation sociale
    • Le Contrat social imaginé par Rousseau, et appliqué aux Etats-Unis (lien)
    • La famille nucléaire, basée par la séparation des générations, unie par les sentiments et scellée par le partage des taches homme / femme prend sa forme contemporaine aux Etats-Unis où le contrôle des naissances devient un modèle de société (histoire). 
    • Le mythe du pavillon accompagne de façon inéluctable l'histoire de la famille américaine. Elle fait son apparition à la télévision américaine en 1964 avec Ma sorcière bien aimée (lien et vidéo) pour une longue carrière : Desesperate housewives (lien) en est-il le dernier avatar ? Au cinéma, American beauty (bande-annonce) représente un tournant. Aujourd'hui, dans la vallée de la Mohawk, les illusions ont disparu. 
    Une famille américaine (type mais pas top) 
    • L'étalement urbain (lien) a commencé en Californie : The barber (lien).
    • Utopie de la densification (lien)...
    • Géographie des banlieues : Grosse Pointe (Mi / lien), Highlands Ranch (Co / lien), Clearwater (Flo / lien) ou Manoa (Hawaï / lien)
      8/9 Les Etats-Unis émiettés
      • Les Américains vieillissent, mais ne se mélangent pas : le melting pot ressemble plus à une utopie qu'à une réalité démographique (lien). L'expression salad bowl décrit un mélange de déception et de fatalisme face à l'avènement d'une société multiculturelle (lien).
      • La ségrégation appartient au passé (chronologie), un passé proche : Mississippi burning et La couleur des sentiments. On balance aujourd'hui entre le constat d'une élévation sociale pour une proportion non négligeable de la minorité noire. La bourgeoisie noire existe, incarnée par Eddy Murphy ou Bill Cosby ici en 2002 rendant un hommage appuyé à Ray Charles ! Harlem est un exemple évident de gentryfication (lien)...
      • Les questions annexes sont centrales dans cette géographie humaine : la pauvreté (lien), la violence scolaire (lien), l'obésité (lien) ou encore de la diffusion de la drogue (lien) renvoient aux minorités sur-représentées dans chacun des registres... Le principal problème concerne l'Etat-providence, qui ne fait plus l'unanimité !
      La frontière menacée : de l'histoire antique (lien) à Traffic (lien)
      • L'hispanisation des Etats-Unis (lien) n'est-elle pas un retour aux sources ?
      9/9 La Californie
      • De la Ruée vers l'or à la Silicon Valley (lien). Dès les années 30, la corruption et le crime organisé dominent la vie californienne: Chinatown (lien). Un bilan contrasté (lien).
      • Politique locale (lien)
      • Cauchemar (lien)
      • Los Angeles (lien)... Pretty Woman (lien) et Beverly Hills Cop en 1984 (lien), en 1987 (lien) et 1994 (lien) En l'espace d'une décennie, l'explosion économique du sud de la Californie apparaît...
      • San Francisco par avion (lien)... The Rock (lien)
      • Crise, version immobilière (lien)

      Aucun commentaire:

      Enregistrer un commentaire